Télécharger Pdf - موقع آت مژاب ... للحضارة عنوان

bibliographie Urbanisme de Mzab

grilloir cafe 2

Mzab et Urbanisme Quelques références bibliographiques

BENKARI Naima; KHALED Mounira; RAJI Zoulikha, Ksar de Ghardaïa, Sétif, 1993, (Mém. de fin d'études).

 

BENKARI Naima, Architecture religieuse de l'île de Jerba, du M'zab et d'Oman, Institut d'Urbanisme de Gronoble, th.

 

BENYOUCEF Brahim, " Le M'zab, espace et société" Acta Geographica, Paris, n° 47-48, pp. 32-45.

 

BENYOUCEF Brahim, Le m'zab les pratiques de l'espace, ENAL., Alger, 1986.

 

BIOD Naoual, Un conservatoire des arts et métiers et un musée de l'architecture ibadite, EPAU. (Mém. de fin d'études).

 

BISSON Guy, " Destruction d'une ancienne mosquées à El-Ateuf (M'zab)" in Trav. IRS, 21 (1961), 215-7, 1 pl.

 

BISSON Guy, " Deux maisons à Beni-Isguen (Mzab). Etude comparative" in Trav. IRS, 23 (1964), 171-9, avec 4 pl. (coupes et élévations).

 

BISSON J., " Beni Sguen : cohésion sociale et maîtrise de l'espace" in MAGHREB-MACHREK, n° 100, avril-juin 1983, 03 pages.

 

BONETE Yves, " Notes sur l'architecture religieuse du Mzab" in Cahiers des Arts et Techniques d'AN, (Toulouse, Eds Privat), n° 6, (1960-61), pp. 88-102. 29 fig. (phot., plans).

 

BONETE Yves, (1959) " Note sur la teinture dans le territoire de Ghardaïa" in Cah. des Arts et Techniques d'Afr. n° 5.

 

BONETE Y. (1959) "Contribution à l'étude de l'habitat au M'zab" in Cah. des Arts Techniques d'Afr. , n° 5, pp. 37-46. Tunis : STD. 1974, n° 7, pp. 63-70.

 

BONETE Y. (1964) " Le M'zab vu par un Anglais en 1959" BLS, 13 (64), juin, 62, pp. 129-139.

 

BOUSQUET Chr. (1982) "Pérennité du centre ancien au M'zab : le cas de Beni-Isguen", Présent et Avenir des Médinas, Ed. Centre d' Etud. et de Rech. sur l'Urbanisation du Monde Arabe, Tours, Urbama, Fasc. 10-11, pp. 9-22.

 

BOUSQUET Chr. (1986) "Les nouveaux citadins de Beni Isguen au M'zab (Sahara algérien)", Petites villes et villes moyennes dans le Monde Arabe, Ed. CNRS et Univ. de Tours, Urbama, Fasc. 16-17, vol. 2, pp. 435-450.

 

BOUSQUET Christian, (1986) " Habitat mozabite au M'zab" AAN, n° 25, pp. 257-269.

 

CHALLEAT Camille, L'urbanisation de la vallée du Mzab, palmeraie de Ghardaïa, Université Lumière, Lyon II, 1994. (Mémoire).

 

CUPERLY P. " Un document ancien sur l'urbanisme au Mzab" IBLA., 1981, n° 148, pp. 305-320.

 

CUPERLY P. "La cité ibadite : urbanisme et vie sociale au XIe siècle. D'après un document inédit : le kitab, talkhisu al-qisma-h et le kitAb 'usul al-'aradin d'Abu al-Abas Ahmad " in, Awal, [Discour (ber.)] Cahiers d'études berbère, n° 3, 1987, pp. 89-114.

 

CUPERLY P. "La cité ibadite : urbanisme et vie sociale au XIe siècle" in, Awal, [Discours (ber.)] Cahiers d'Etudes Berbère, n° 4, 1987, pp. 6-15. (Suite et fin).

 

DEBBACHE A. (1988) Use of the traditional house as a modernn design generator in the M'zabregion of Algeria, March, Glasgow.

 

DONNADIEU C., P. DIDILLON H. et J-M. Habiter le désert, les maisons mozabites. Recherche sur un type d'architecture traditionnel pré-saharien, Bruxelles Liège, Mardaga, 1977, 240 p.

 

ECHALLIER J. C., " Sur quelques détails d'architecture du Sahara septentrional (IIIe et dernière partie), le M'zab-Ouargla-Tougourt-le Souf" in Le Saharien, n° 46, 2e Trimestre 1967, pp. 12-27, Paris.

 

Gandoifi Alain, Les marchés du M'zab, Ecole Nationale de la France d'Outre-Mer, 1949, 76 p. mém. dact.

 

GODARD Cdt , L'oasis moderne : essai d'urbanisme saharien, Alger, 1954, pp. 69-75. (Biblioth. M. 67).

 

JOSSE Raymond, (1970) " Croissance urbaine au Sahara : Ghardaïa" Cahier d'Outre-Mer, n° 23, pp. 46-72. (Biblioth. M 29).

 

LAROUSSE, " L'Afrique du Nord; Découvrir Ghardaïa" , (Beauté du Monde), 1978.

 

LAROUI Med. Effects of privacy on the built form and the social struction in Ghardaïa, Algéria, Master of philosophy, Urbain Design, Nottingham ; University of ???, 1987, Shalaby M. T. (dir.) ; 141 p. (fig. photogr. tabl.) EPAU d'Alger : T.274. /Biblioth. Universitaire de Sétif : TS4/1218.

 

LESCHI M., (1946), " Chronique: l'architecture algérienne en 1945" vol. 90, pp. 228-232.

 

MAMMERIE M. " Le M'zab a séduit les architectes modernes" in Afric Asia, n° 25, 26 oct. 1970.

 

MASQUERAY E. Formation des cités chez la population sédentaire de l'Algérie : Kabyle du Djurdjura, Chauia de L'Aouras, Beni Mezab, 1886, thèse, (réédition à Aix), présentation de F. Colonna. Edisud, 1983, 430 p.

 

MERCIER M. " Note sur une architecture berbère saharienne" Hesp., 8 (1928), 413-29, 6 fig. (Tour de veille, qubba, cimetière, mosquée).

 

MERCIER M. La civilisation urbaine au M'zab, ( Etude de sociologie africaine), Alger, Pfister, 1922, 392 p. Thèse de droit. 12 fig., 12 pl., bibliog., index. (THE, 980). Cr. Akhbar, du 17 mai 1922, signé V.B. (22H18).

 

OSZTROVSZKI G. Villes millénaires dans le désert l'Architecture de Ghardaïa, Alger, 10 p. PAVARD Cl. La société mozabite de Ghardaïa, th....

 

PAVARD Cl. Lumière du M'zab, Paris, Delroisse, 1974, 186 p. (texte trilingue : français, anglais, arabe).

 

PIGEON Tulien ; SOCARD Tony, (1954), Commune de Ghardaïa.

 

RAVEREAU A. " Le Mzab et les temps modernes" in Revue d'Information et de l'Organisation Saharienne, n° 12 ; 13, 1965.? /n° 14. (Enseignement et Conservation).

 

RAVEREAU A. " Sauver le M'zab" idem, n° 61, 28 mars 1964.

 

RAVEREAU A. Le M'zab, une leçon d'architecture, Paris, Technique et Architecture, 1951, réédition, Sindbad, 1981, 282 p.

 

RAVEREAU André ; Deluz J. J. " Le M'zab : un urbanisme exemplaire" in, Révolution africaine, n° 60, 21 mars 1964.

 

ROCHE Emmanuelle, Le M'zab : architecture ibadite en Algérie, Paris, Arthaud, 1970, 136 p. Elle a également réalisé un document cinématographique tournés en 1968 qui fut primé au festival de Prague, 1966.

 

ROCHE E. " De l'architecture dans le tourisme : à propos du M'zab" in El-Djezair, n° 16, pp. 12-21.

 

ROCHE E. " La Pentapole du M'zab: persuader pour conserver" in Architecture d'Aujourd'hui.

 

SCHACHT J. " Notes mozabites" in, Al-Andalus, Madrid Granada, Vol. XXII, 1957, pp. 1-20. 32 fig. (25 phot. en 6 pl. et 7 plans).

 

SCHACHT J. " Sur la diffusion des formes d'architecture religieuse musulmane à travers le Sahara" in Travaux de l'Institut de Recherches Sahariennes, t XI, Alger, E. Imbert, 1er semestre, 1954, pp. 11-27.

 

SUTER Karl, " Ghardaïa, Zur jüngsten Entwicklung einer Stadt der nord-algerischen Sahara" in, Die Erde, 97, 1966, pp. 203-9, 1 phot. 1 croquis, bibl.

 

TARRY (1883) " Excursions archéologiques dans la vallée de l'Oued Mya" in Rev. d'Ethnog. t. II, pp. 21-34.

 

TEMPIA E. " Le M'zab : un modèle d'architecture apontanée" in El-Djezaïer (Rev. du Ministère algérien du Tourisme), n° 14.

X..., " La maison Mozabite il y a 1000 ans... et Aujourd'hui" Pour mieux comprendre le M'zab, (une histoire tourmentée), in Algérie Actualité, 31 mars; 6 avril 1974, pp. 14-20. Alger.

jeux traditionnels du M’ZAB 

Icon 07Etude Ethnographique des jeux traditionnels dans la Region du M’ZAB

BEKAÏ, Ismaïl

Thèse de doctorat de 3ème cycle, 2017 Université Hassiba Benbouali – Chlef

Telecharger Pdf

Amawal n Teqbaylit d Tuméabt

 

c 7Amawal n Teqbaylit d Tuméabt

NOUH Abdallah

Glossaire du vocabulaire berbère commun au kabyle et au mozabite 
telecharger PDF

Présentation

Le berbère, cet ensemble de dialectes et parlers régionaux ,repose,en fait, sur un important

fond commun, qui peut être constaté aussi bien au niveau des structures grammaticales, qu’au

niveau du lexique. En effet, c’est grâce au vocabulaire commun, en plus des structures

grammaticales identiques, que les locuteurs berbérophones, notamment d’aires dialectales

proches, peuvent se comprendre mutuellement, sans beaucoup de difficultés.

Néanmoins, ce vocabulaire est, en partie, entaché de variations d’ordre lexicale et

sémantique qui rendent l’intercompréhension difficile, voire parfois impossible. En fait :

«Cette diversité du vocabulaire berbère, ne fait que refléter celle des pays . Les sociétés de

langue berbère sont restées relativement isolées les unes des autres. Non qu'elles aient ignoré, au

cours de l'histoire, les échanges, les déplacements individuels ou collectifs, les invasions,voir les

brassages de population,mais les conditions politiques et culturelles d'une véritable communauté

berbérophone étendue et stable, n'ont jamais été réalisées1»

Nous pouvons considérer que le kabyle et le mozabite, appartenant tous les deux aux

dialectes berbères du nord de l’Algérie qu’on peut distinguer des parlers Touaregs du grand sud,

sont des dialectes proches, en raison de la facilité relative de communication entre leurs locuteurs.

Il s’agit là d’un glossaire de vocabulaire berbère commun au kabyle et au mozabite

d’environ 723 racines et de 878 mots. Il est le résultat d'un inventaire des mots berbères

communs effectué principalement dans les dictionnaires kabyle-français de J.M. DALLET (1985)2

et mozabite- français de J. DELHEURE(1984)3, complété par quelques recherches des mots auprès

des locuteurs quand c'est nécessaire. Il n’est donc pas le fait de travaux systématiques de collecte

sur le terrain.

Le dictionnaire kabyle -Français de J.M DALLET (1984) est le fruit d’un travail assez

élaboré sur le parler des Ait Menguellat au massif du Djurdjura, et plus précisément celui de trois

villages situés dans le territoire de cette tribu qui sont : Tawrirt,  wa$zen et Tililit des Ayt âmer

wsâid 4. Nous estimons que le parler des Ayt Menguellet peut , représenter le dialecte kabyle qui

forme un ensemble homogène, car les différences entre le parler d’une tribu/region et d’une

autre ne sont, en faite, que minimes. D’autre part, le dictionnaire de DALLET porte les emprunts

d’une riche contribution d’autres chercheurs qu’ils ont eu à le compléter pendant 13 ans (1972-

1985) après le décès de son initiateur

En revanche, le dictionnaire mozabite de J.DELHEURE (1985), beaucoup moins consistant,

représente lui, un vocabulaire d’environs 2000 entrées tiré d’un corpus de textes mozabites

recueillis entre 1945 et 19761 auprès de trois informateurs, l’un de Beni izguene et deux autre de

Ghardaïa dont une veille femme de 71 ans en 19482.

Nous avons pris quelques mots des lexiques et glossaires antérieurs, bien que ceux ci, en

plus de leur précarité, représentent des réalités synchroniques très lointaines des deux dialectes 3

En fait, malgré que les deux dictionnaires, objet de notre invistigation, sont aujourd’hui

vieux de plus de 20 ans , nous estimons que la majorité des mots communs relevés sont encore en

usage à nos jours, du moins dans les milieux villageois.

Il va sans dire que ce recueil est loin d'être exhaustif. Il ne peut être donc qu'un échantillon

du fond lexical berbère commun, et ne peut pas contenir le répertoire lexical caractérisé par le

dynamisme et l’évolution constante.

Il n’est question ici que du vocabulaire commun issu de racines berbères. Celui ci constitue

le socle lexical de base attestant de l’unité profonde du berbère. Bien entendu les emprunts

communs constituent également un lien important d'intercompréhension.

Notre vocabulaire est de deux catégories :

1) Vocabulaire berbère similaire ayant les mêmes formes et sens en kabyle et en mozabite

exp.: a$ôum «pain », avu «vent», tameîîut «femme», tameddit «soir», tazdayt «palmier», etc.

2) Vocabulaire berbère commun, ayant des mêmes racines, mais avec des variations

dialectales phonétiques ou lexico sémantiques, de plus ou moins marquantes. Exp: agur / yur

«lune», igenni / ajenna «ciel», amcic / mucc «chat», taddart «village/maison», ammas

«hanche/milieu», ader «descendre / appuyer» etc.

Pour l’identification du vocabulaire berbère commun nous avons adopté deux critères qui

nous permettent de considérer que des mots kabyles et mozabites sont communs :

Une forme commune, c’est-à-dire, des mots ayant des racines composées de mêmes radicales,

même s’ils sont altérés.

Un minimum de sens commun, même si le sens n’est pas complètement identique.

Grâce à ces deux critères nous établons les correspondances et rapprochements entres les mots

qui appartiennent à une même famille.

 

 

NOUH Abdallah est né en 1964 à Ben-izguene (M’zab), il obtient successivement les titres, de : licence en droit, en 1988 ; magister en droit public, en 1995 ; magister en langue et culture amazighe, en 2008. En 2010, il obtient sa thèse de Doctorat en droit public. Actuellement, M. Abdallah NOUH enseigne le droit public à l’Université Mouloud Mammeri (Tizi-Ouzou). Il y assure également des cours sur le berbère mozabite depuis 1993. Il a publié de nombreux articles sur la langue berbère.

Livres et Ouvrages

Voici quelques livres en vente sur amazone concernant le  Mzab. et dans cette page vous treverez d'hotre livre en PDF a telecharger gratuitement.

       

 
         
         
         
         
               

 

Les PDF Sur le Mzab en général

Voici quelques livres (pdf) sur la région du Mzab.

  • المعجم العربي الأمازيغي أحمد شفيق
  • 02 leçon darchitecture 2
  • 03 le mzab manuel roche 02
  • 03 le mzab parcour lilinair
  • 03 lumier du mzab
  • 04 le mzab
  • 04 le mzab 02
  • 05 le mzab espace et societe
  • 05 le mzab espace et societe 02
  • 10 les maisons mozabite
  • 11 dictionair mozabit fr
  • 16 bni mzab
  • 17 mosque mozabite
  • 34 nachaat ibadhya khalifat
  • 42 ibadhit sociologie
  • 30 Le MZab Études danthropologie historique et culturelle
  • 31 Le MZab Études danthropologie historique et culturelle 2
  • 12 histoir hibadit maghreb
  • 17 mosque mozabite
  • 17 mosque mozabite

Carte du Mzab afficher  / telecharger

les beni mzab 1 afficher / telecharger

les beni mzab 2 afficher  / telecharger 

Morand M. (1903) - Les kanouns du Mzab   afficher  / telecharger 

Moulieras 1895 Les Beni Isguen Mzab  telecharger 

Soleillet 1874 Afrique occidental Mzab  telecharger 

Zeys 1886 Législation mozabite  afficher  / telecharger 

Alport-1954 Mzab  afficher  / telecharger

 

Les PDF Sur la langue mozabite

Voici quelques textes (pdf) sur la langue mozabite.

Abdessalam 1996 orthographie Tumzabtafficher  / telecharger

Basset R 1890 Une Etude sur la legende de Loqman Berbère telecharger  

Basset R 1893 Langue zenati du Mzab telecharger

Basset R 1893 Etude sur la Zenatia du Mzab de Ouargla et de l'Oued-Rir telecharger

Delheure 1989 Etude sur le mozabitetelecharger

Delheure 1989 Systemes verbaux ouargli-mozabite telecharger

Khalainou 2006 Tajerrumt Grammaire Mozabite afficher  / telecharger  

Samuda 1840 Essai de la langue des Beni-Mzabs afficher  / telecharger 

ILUGAN N TIRRA Règles d’écriture afficher  / telecharger

Dictionnaire Mozabite - Français - Lexique Français-Tumẓabt. - Conjugaison de verbes mozabites. - Racines de mots. - Exemples de textes en mozabite et leurs signification en français. Possibilité de contribuer dans le dictionnaire en proposant des mots pour les ajoutés. - Plus de 570 pages. Existe en version en ligne et PDF téléchargeable.

 

Plus de 60 Dictionnaires et lexiques en tamazight (de toutes les dialectes berbères : kabyle,mzab,touareg,...etc) En téléchargement libre (PDF) 

 

AǦRAW N YIWALEN Tumẓabt T-tfransist J. Delheure - Lexique Français-Tumẓabt. - Racines de mots. - Exemples de textes en mozabite et leurs signification en français. - Édition : 1984 - Plus de 340 pages. Existe en version papier et PDF téléchargeable

 

Les PDF Sur le patrimoine

Voici quelques textes (pdf) sur le patrimoine: l'agriculture, le système d'arrosage etc.

Biarnay 1924 Les dattiers dans lOasis de Berriane afficher  / telecharger

Bouchair & Dupagne 2003 declin du Mzab afficher  / telecharger

Bouchair 2004 Traditions de construction de Mzab (Anglais) afficher  / telecharger

Delheure J. (1975) - LHydraulique traditionnelle à Ouargla et au Mzab telecharger

Hurlaux 1903 La culture du palmier dans les oasis du Mzab et de Ouargla telecharger

 

 

Bibliographie préhistorique du M'zab

ABONNEAU J. Préhistoire du M'zab, thèse 3e cycle, Art et Archéologie, Paris, Sorbonne, 1983.

-AUMASSIP G., Le Bas-Sahara dans la Préhistoire, Études d’Antiquités africaines, CNRS, Paris, 1985.

-AUMASSIP G., DAGORNE A., ESTORGES P., LEFÈVRE-WITTER P., MAHROUR M., MARMIER F., NESSON C, ROUVILLOIS-BRIGOL M. et TRÉCOLLE G., « Aperçu sur l’évolution du paysage quaternaire et le peuplement de la région de Ouargla », Libyca, 1972, t. XX, p. 205-257.

-BALOUT L. L’Algérie préhistorique, Paris, AMG. 1958.

-BASSET, « Deux stations tardenoisiennes d'Algérie : Mélika et Bou Saada », Bulletin de la Société préhistorique de France, 1926, vol. 23, numéros 3-4, pp. 111-112.

-BONETE Yves, « Gravures rupestres du M'zab », in BLS, n° 13, 3/1962, pp. 16-29.

-JACQUET, « Notes au sujet d'un monolithe de Guerrara », in Rec. Notes et Mém. Soc. Archv., 1898, Constantine.

-CAMPS G., Les civilisations préhistoriques de l’Afrique du Nord et du Sahara, Doin, Paris, 1974.

-MARMIER F. et TRÉCOLLE G., « Étude de l’industrie du gisement d’Hassi Mouillah, région de Ouargla, Sahara algérien. I. L’œuf d’autruche », Libyca, t. XIX, 1971, p. 53-114. II. Le matériel de broyage, Libyca, t. XX, 1972, p. 135-148.

-MOREL J. « Notules de préhistoire mozabite », Libyca, tome XXIV, 1976, pp. 173-180

-ROFFO Pierre, « Note sur les Civilisations Paléolithiques du Mzab », (Congrès Préhistorique de France), 1933.

-ROFFO P., « Sépultures indigènes antéislamiques en pierres sèches, étude sur trois nécropoles de l’Algérie centrale », Rev. afric, t. 82, 1938, p. 197-242.

-SAVARY J.P. « Gravures rupestres d’âge historique au Mzab », Libyca, tome VIII, 1960, pp. 299-308.

-SAVARY J.-P., « Industries préhistoriques de la région de Fort Thiriet (Sahara oriental) », Bull. Soc. préhist. franç., t. 58, 1961, p. 605-620.

-SOYER R. « Les gisements préhistoriques du grand Erg oriental : Hammadas - grand Erg Chebka du M’zab », Bulletin de la Société préhistorique de France, 1926, vol. 23,

-LEFEBVRE G. « Mission Berriane, Djelfa, Libyca, t. 24.

 

Bibliographie sur la langue

Abdesslam, Ibrahim; Abdesslam, Bakir (1996): Précis d'écriture et de grammaire de la langue berbère (mozabite). Ghardaia.

Basset, René (1883-1888): Notes de lexicographie berbère. In: Journal Asiatique.

Basset, René (1887): Argot du Mzab. In: Journal Asiatique (4), S. 437–442.

Basset, René (1888): Loqman berbère (14 Textes mozabites): Leroux, Paris.

Basset, René (1893): Etude sur la Zenatia du Mzab, de Ouargla et de l'Oued-Rir'. Paris: Leroux (Publications de l'école des lettres d'Alger. Bulletin de correspondance africaine, 12).

Brugnatelli, Vermondo (2004): Notes d'onomastique jerbienne et mozabite. In: Kamal Naït-Zerrad, Rainer Vossen und Dymitr Isbriszimow (Hg.): Nouvelles études berbères. Le verbe et autres articles. Actes du « 2. Bayreuth-Frankfurter Kolloquium zur Berberologie », Bd. 8. Köln: Rüdiger Köppe Verlag (Berber Studies, 8), S. 29–40, Last check 23.03.2007.

Dallet, Jean-Marie (1969): Contribution à l'étude des parlers berbères. Pour une vérification des notations berbères d'Ernest Gourliau. Fort-National, Algeria: Fichier de Documentation Berbère, Fort-National.

Dallet, Jean-Marie (1970): Berbère de l'Oued-Mzab. Le verbe, glossaire, classification: Fichier de Documentation Berbère, Fort-National.

Delheure, Jean (1984): Agras n yiwalen Tumzabt t-transist - Dictionnaire Mozabite-Francais: SELAF, Paris (Etudes ethno-linguistiques Maghreb-Sahara, 2).

Delheure, Jean (1986): Etude sur la Langue Mozabite. Paris. Kopie.

Delheure, Jean (1989): Étude sur le mozabite. In: Etudes et documents berbères (6), S. 120–157.

Duveyrier, Henri (1858): Vocabulaire Mzabite. In: Zeitschrift der deutschen morgenländischen Gesellschaft (XII), S. 176–186.

Grand'Henry, Jacques (1976): Les Parlers Arabes de la Region du Mzab (Sahara Algerien). Leiden: Brill (Studies in Semitic languages and linguistics, 5).

Ighoulad, Brahim (1986): Deux textes de l'Oued Mzab. In: Etudes et documents berbères 1, S. 64–67.

K'halainou, Mohammed (2006): Tajerrumt n Tmazitt (Tumzabt). Grammaire Berbère. Le Mozabite. Ghardaia.

Kirchner, Arne (2011): Language Diversity Endangered. Französisch, Arabisch, Berber: die sprachliche Situation der Mozabiten in Algerien. In: Anja Overbeck, Wolfgang Schweickard und Harald Völker (Hg.): Lexikon, Varietät, Philologie. Romanistische Studien : Günter Holtus zum 65. Geburtstag. Berlin ;, Boston: De Gruyter, S. 103–121.

Kirchner, Arne (2012): Etat actuel de la langue mozabite : résultats d'un sondage. In: Dymitr Ibriszimow, Rainer Vossen und Harry Stroomer (Hg.): Études berbères VI. Essais sr la syntaxe et autres articles. Köln: Rüdiger Köppe Verlag (Berber Studies, 35), S. 175–190.

Masqueray, Emile (1879): Comparaison d’un vocabulaire des Zenaga. Avec les vocabulaires correspondants des dialectes des chawia et des beni mzab. In: Archives des missions scientifiques et litteraires (3/5), S. 473–533.

Masqueray, Émile (1995): Les kanoun des Beni-Mzabs (1878). In: Etudes et documents berbères 13, S. 211–228.

Motylinski, Gustave Adolphe Calassanti de (1885): Bibliographie du Mzab. Les livres de la secte abadhite. In: Bulletin de Correspondance Africaine (3), S. 15–72.

Moulieras, Auguste (1895): Les Béni-Isguen (Mzab), essai sur leur dialecte. Oran: Fouque.

Nouh-Mefnoune, Ahmed; Abdessalam, Brahim (2011): Dictionnaire mozabite-français. Réghsïa, Algérie: ENAG.

de Samuda: Essai sur la langue des Beni-Mzabs. In: Le Moniteur algérien 1840.

Zouaoui, Yasmina (1996): La variation linguistique dans six parlers berbères d'Algérie. (étude fonctionnelle et comparative des unités syntaxiques du kabyle de la soummam et des Babors, du chaoui, du mozabite et du touareg de l'Ahaggar). Lille: Atelier national de Reproduction des Thèses, Lille.

Culture

L'Islam tolérant et pacifiste de Mohammed Messen

 

mzab house

LIVRES SUR GHARDAIA ET LE MZAB

­

LIVRES SUR GHARDAIA ET LE MZAB

Ghardaïa et le Mzab ont toujours attiré des architectes, sociologues, ethnologues et aventuriers du monde entier car la Vallée du Mzab est une source inépuisable de recherches, réflexions, découvertes…

De très nombreux livres, études et reportages sur le Mzab ont été publiés. Nous vous proposons une large bibliographie incluant des livres d’André Ravereau, Emmanuelle Roche, Claude Pavard, Anne-Marie Goichon…, afin de vous permettre d’approfondir votre découverte de la région.

c 22Le Mzab, une leçon d’architecture – André RAVEREAU

Hommes et Sociétés. Editions Sindbad, 1981. 282 pages.

Au Sahara, mille ans d’une architecture exemplaire sans architecte ont inspiré une philosophie de la ville à André Ravereau.

Pouvoirs, urbanistes, sociologues s’épuisent à freiner la croissance des mégapoles, les bâtisseurs ne savent plus comment ni pourquoi ils construisent. Partir des besoins élémentaires de l’homme, étudier les matériaux locaux, le climat, arrêter de « technifier », telle est la nécessité, tel est l’avenir.

Ce livre nous entraîne des maisons du Mzab -admirables et inventives- aux temples grecs, de Ledoux à Gaudi, des cathédrales aux HLM pour recueillir et transmettre l’enseignement offert par une architecture toute de confort véritable, de tradition et de lumière.

Cet ouvrage contient 177 photos et 27 figures pour l’éblouissement du lecteur.

c 22L’atelier du désert – André RAVEREAU

Ed. Parenthèses, 2003. 183 pages.

La fascination du désert, ce milieu qui s’apparente à l’infini, évocateur de l’hostile et de l’inhumain, aura encore opéré, comme sur tant d’autres voyageurs du Sahara.

Lorsque André Ravereau découvre les cités du Mzab, par-delà le choc émotionnel, il prend conscience de ce que peut apporter cette architecture dans la définition de nouvelles pratiques. Et c’est pour renforcer sa compréhension du lieu qu’il y anime un atelier destiné à perpétuer et à protéger ce patrimoine ; un  » atelier du désert » qui verra se succéder plusieurs générations de jeunes architectes venus se confronter à cette gestion du territoire tout à la fois respectueuse du contexte naturel et des cultures locales.

C’est à partir de cette expérience inaugurale que sont présentés les projets et réalisations d’André Ravereau, dont l’architecture a su s’émanciper de tout formalisme. Privilégiant toujours une approche éthique plutôt qu’esthétique, son oeuvre révèle une écriture patiente et cultivée du projet qui restitue au constructeur et à l’usager la propriété de son geste et l’authenticité de sa parole.

Une véritable leçon d’architecture où le bâti reprend sans fioritures l’expression d’un mode de vie  » situé « .

c 22Le Mzab. Cités millénaires du Sahara – Manuelle ROCHE

Etudes et Communication Editions, 2003. 120 pages. Préface de Mouloud Mammeri.

Ecrit au présent vers la fin des années soixante, cet ouvrage a connu publication (Artaud 1970, 1973, 1978) sous une forme différente et moins complète. Il a pu aider André Ravereau, son inspirateur, alors architecte en chef des monuments historiques d’Algérie, et son directeur Si Ahmed Baghly à obtenir son classement de la Vallée du Mzab pour sa qualité architecturale.

De là, cette précieuse entité a été ensuite inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Bien des « objets » ici photographiés ont peut-être aujourd’hui disparu ce qui fait de leur représentation dans ce livre, autant de précieuses images d’archives.

 

c 22La vie féminine au Mzab. Etude de sociologie musulmane – Anne-Marie GOICHON

Ed. Geuthner, 1927. 389 pages. A fait l’objet d’un 2ème volume édité en 1931.

Melle Anne-Marie Goichon a su inspirer pleine confiance aux femmes Mozabites, et par là s’explique le fait qu’elle ait pu réunir l’abondante matière du présent livre. Les renseignements réunis sur la vie féminine au Mzab ont été obtenus au cours d’un séjour de quelques mois.

Des femmes Mozabites ont conté leurs coutumes et Melle Goichon s’est chargé de retranscrire ces paroles après les avoir confrontées avec les dires d’autres femmes Mozabites pour en extraire les bases communes de la vie féminine au Mzab.

 

 

c 22Lumières du Mzab – Claude PAVARD

Editions Delroisse, 1974. Livre trilingue français-anglais-arabe.

Claude Pavard est licencié de Sociologie et Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques. Photographe, cinéaste, journaliste et conférencier.

Il a effectué de très nombreux séjours à Ghardaia et dans le Mzab, pour réaliser 2 films en couleurs dont le premier : « La lumière du Mzab », a déjà obtenu le label et la prime à la qualité du Centre National de la Cinématographie.

Ses travaux sur le Mzab lui ont valu le Prix de la « Fondation de la Vocation« .

 

 

c 22Habiter le désert, les maisons mozabites – Donnadieu et Didillon

Ed : Pierre Mardaga, 1977. 254 pages.

Ce volume se veut une approche à caractère scientifique d’une architecture traditionnelle – sans architecte – replacée dans son vécu.

« Habiter dans le désert » est le fruit tardif de quelques années de vie dans le Sahara algérien au milieu des habitants de la Vallée du Mzab, un regard et une recherche sur les hommes, sur leurs constructions, sur les rapports qu’ils entretiennent avec elles.

Cette étude a été entreprise au cours de la mission d’implantation de l’Atelier d’Etudes et de Restauration de la Vallée du Mzab à laquelle les auteurs ont participé entre février 1970 et décembre 1972.

L’Atelier a été créé par le Gouvernement Algérien sous l’impulsion d’André Ravereau, alors architecte en chef des Monuments Historiques.

Pour mener à bien cette étude, les auteurs ont effectué des recherches bibliographiques, procédé à des visites, à des entretiens aussi bien avec les notables qu’avec les plus simples et les plus démunis. Ils ont pris de nombreuses photographies, ont cherché à connaître avec précision le plus d’éléments possibles : techniques de construction, mise en oeuvre des matériaux…

c 22Maurice Bouviolle. Peintre, écrivain du Mzab – Élisabeth Cazenave

Éditeur : Association Abd El Tif. 2002, 64 pages

Peintre, écrivain du Mzab, 1893-1971, Bouviolle se sent attiré par la peinture. Ne pouvant trouver d’évasion dans la grisaille des ciels de sa région, il devient un peintre nomade en Algérie plantant son chevalet là où une scène provoque son émotion.

Il est lauréat du concours pour le prix de la villa Abd-el-Tif en 1921 avec son camarade Jean Bouchaud. Le Sud l’attire, c’est pour lui un « Orient pur », et c’est dans le MZab qu’il va transformer son esthétique ; il va recevoir de ces terres ensoleillées, une illumination intérieure qu’il idéalise.

En 1922, sa toile Marché à Ghardaia exposée au Salon des artistes Français lui assure un succès total. Bouviolle devient le peintre du Mzab par excellence. Il reçoit le grand prix artistique de l’Algérie en 1931. Aux expositions coloniale et internationale de 1931 et 1937, le gouvernement général de l’Algérie, le charge d’exécuter de grands dioramas. Magie de l’art, avec des couleurs, des pinceaux et quelques mètres de toile, Bouviolle nous permet d’accomplir un étonnant voyage.

La Société des peintres orientalistes algériens le récompense en 1936. Une grande exposition au musée de la France d’Outre-mer est consacrée aux sept villes du Mzab en 1939. Il met son talent au service de la colonie et comme beaucoup s’en fait le propagandiste. Il ne quitte pas l’Algérie après son séjour à Abd-el-Tif. Avec Louis Fernez, entre 1956 et 1958, il réalise la décoration du vestibule du lycée de jeunes filles de Kouba représentant La Joie de vivre. C’est l’amour de la vie, son exaltation, cette joie de vivre, qui fuit sans cesse qu’il exprime.

c 22Le Mzab, une oasis algérienne – Bibliothèque de Travail n°1028

Publications de l’Ecole Moderne Française

27 mars- 20 avril 1989, 28 élèves du collège Gérard-Yvon de Vendôme dans le Loir-et-Cher et quatre de leurs professeurs parcourent plus de 3000 km à travers l’Algérie.

Que d’expériences, d’images, de souvenirs accumulés au cours de ces trois semaines de voyage ! Mais s’il est, en Algérie, une région fascinante entre toutes, c’est bien… le Mzab et ses villes saintes. Cette revue vous invite à la découverte de cette aventure sur les rivages du Sahara.

c 22Au Mzab, désert dans le désert. José GERS

Librairie de l’Oeuvre Saint Charles, Bruges (Belgique) 1936, 226 pages.

« Ce livre est un récit d’un voyage et d’un séjour au Mzab : désert dans le Désert, situé dans le Sud Algérien et s’étendant sur une superficie de 3 800 000 hectares de terre nue, roc et sable, erg et hamada. (…) je voudrais définir, en la résumant, l’intention de ce livre ; introduire le lecteur parmi les villages de sable et de rêve érigés en plein désert et vers où conduisent les pistes calcinées… ; l’initier à l’histoire et à la vie des peuplades Mozabites qui se disent « les purs entre les purs… » ; apprendre à connaître leur passé leurs moeurs, leur farouche et fanatique idéal spirituel... ; visiter les oasis, ces jardins miraculeux (où toutes les fleurs et tous les fruits poussent dans un sol réputé stérile par excellence) et les cimetières sans nombre, où les vivants conversent familièrement avec les murs… ; exposer très objectivement, des problèmes coloniaux qui se posent pour tous les peuples colonisateurs, dans toutes les colonies du monde… ; évoquer les grandes figures sahariennes, dont la plus grande et la plus pure : Charles de Foucault… ; feuilleter le livre précieux de la poésie musulmane… D’autre part, si ce modeste carnet de route pouvait contribuer à donner au lecteur une notion plus haute, sinon nouvelle du voyage, à savoir : que l’intérêt du voyage ne consiste pas uniquement à découvrir des paysages nouveaux mais, surtout, à découvrir l’Homme, le but que je me suis proposé, serait largement atteint. »

c 22Les puritains du désert – André CHEVRILLON de l’Académie Française

Librairie Plon 1927. 272 pages.

Récit d’un voyage qui mena André Chevrillon à Ghardaia au début du XXème Siècle.

Les descriptions, très détaillées, sont pour la plupart toujours d’actualité : 

Un livre d’une grande richesse.

« Courts et replets, la plupart, bien vêtus, drapés de haïks, de mousselines immaculées, ils (les Mozabites) ont des airs de sagesse rassise et confortable. (…) Mais que de richesses, quelle diversité d’étalages, au souk de Ghardaia ! Qui aurait cru que, du désert, peuvent sortir tant de choses désirables ? D’abord, par terre, parmi les chameaux déchargés, les marchandises de poids : ballots de laine, couffins de grains, fagots de r’tem qui sert de combustible, pains de sel vierge, venus de Ouargla. Mais surtout (par terre, toujours sur la poudre du sol) mille humbles assortiments : des gousses rouges de piments, les cailloux résineux du benjoin, du henné en paquets d’herbe sèche, – et tous ces petits tas précieusement rangés, de brindilles, épluchures, dont mon compagnon M’zabite me dit l’usage : du bois d’aloes pour le parfum, de l’écorce de noyer pour le tan, des coques de grenades pour la teinture. Et tant de roses pastèques, tant d’oranges ! »

 

c 22Faits et dires du Mzab. Timgga d-yimln n at-M’zab. J. Delheure

Selaf, Paris, 1985. 332 pages.

Qui sont les Mozabites, les gens du Mzab ? Quelles sont leurs croyances, leurs pratiques, leurs coutumes, leurs habitations, leurs occupations ? Depuis la naissance, au long de leur vie, à travers mariage, vie de famille, vie en société, jusqu’à la mort, quel est leur comportement ?

Par tranches, plus ou moins longues cela nous est ici conté, dans leur propre langue, berbère du Mzab, de façon vivante et non sans humour parfois, illustré et moralisé par quelques contes, paraboles et légendes.

Le texte berbère écrit sous la dictée des divers transmetteurs ou conteurs, tous mozabites, est accompagné de sa traduction française et de quelques notes.

Tout le M’zab ne se lit pas dans ces pages, certes, et il y a, comme partout, des coins qui restent cachés. Cependant, quel riche aperçu nous est donné dans ces Faits et Dires du M’zab sur le pays, ses habitants, leur coeur et leur âme !

c 22Le Mzab, espace et société – Brahim Benyoucef

Imp. Aboudaoui, 1992. 292 pages.

L’auteur, lui-même originaire du Mzab est diplômé en planification, urbanisme et aménagement (Université de la Sorbonne) et en Langues et Civilisations Orientales (Sorbonne Nouvelle).

La formation et la croissance des villes le long de l’Oued Mzab a été et reste un mystère pour des non initiés.

Comment une population armée seulement de volonté et de courage a-t-elle pu s’installer dans une vallée au sol aussi rocailleux ? Comment les Mozabites ont-ils pu mener à bien un développement aussi harmonieux, rationnel et humain de leur agglomération ?

L’auteur répond ici à ces questions et à bien d’autres.

c 22Le Mzab Parcours millénaire – Brahim Benyoucef

Editions Alpha, 2010

Cet ouvrage est le résultat d’une recherche et d’une réflexion très fouillées qui analysent profondément l’originalité urbanistique des villes du Mzab. L’auteur s’intéresse de près à ce modèle d’approche que représente le M’zab dans le contexte d’aujourd’hui où la dichotomie tradition-modernité met la cité ancienne devant le défi de son propre renouvellement pour advenir sans se perdre dans la modernité.

 

 

 

c 22Ghardaia Le M’zab – Chemins de fer Paris Lyon Méditerranée Réseau Algérien

Editions Baconnier, 1930, 80 pages.

Brochure touristique publiée par le Paris-Lyon-Méditerranée réseau Algérien avec 2 cartes.
Cette ouvrage constitue certainement le 1er guide touristique sur Ghardaia et le Mzab. Il est très complet et reste, en grande partie, complètement d’actualité.

Les auteurs se sont attaché à faire découvrir et à expliquer le Mzab avec des thématiques très variés et de nombreuses illustrations.

Cet ouvrage débute par une introduction « Qu’est-ce que le Mzab ? » complétée par une présentation détaillée de l’histoire, des spécificités et des points d’intérêts de chacune des villes du Mzab.

Une section historique présente ensuite les événements qui ont poussé les ibadites à s’installer dans la vallée du Mzab.

Puis, une section sociale présente la population du Mzab, la gestion de l’eau et l’architecture locale.

c 22Le Mzab, une création ex-nihilo en harmonie avec les principes égalitaires de ses créateurs – Djilali SARI

Editions Anep. Ouvrage édité avec le concours du Commissariat Général de l’Année de l’Algérie en France. 80 pages.

L’auteur décrit le parcours original de la construction du Mzab devenu un chef d’œuvre d’une ingénierie hydraulique sans hydrauliciens, un chef d’œuvre d’architecture sans architectes et un chef d’œuvre d’urbanisme sans urbanistes.

 

 

 

 

c 22Le Mzab – Smaïl Benhassir et Hocine Seddiki

Editions Al Bayazin (Alger) 2013, 176 p.

Paru dans la collection “Les régions d’Algérie et d’ailleurs” des éditions Albayzin, ce beau livre est une sorte de guide qui transporte le lecteur de 911 après l’Hégire à aujourd’hui. Il fait découvrir le mode de vie des habitants, de la culture, vestiges et monuments de cette vallée.

Composé de treize chapitres, chaque partie est accompagnée par de jolies photographies prises par les deux auteurs.

Pour mettre le lecteur dans le bain et le faire voyager dans cette belle région du pays, chaque illustration est accompagnée de textes et de légendes pour une meilleure description des lieux, des vestiges et monuments de la vallée du Mzab.

c 22Architecture traditionnelle méditerranéenne – Commission européenne – Meda-Euromed Heritage

Ecole d’Avignon – 144 pages, livré avec un Poster et un CD-rom

Cette ouvrage est consacré à tous les pays qui bordent la méditerranée mais Ghardaia est à  l’honneur sur la couverture du livre. Nacer, un des guides de notre Association est en photo sur cette couverture.

L’architecture traditionnelle est ici doublement envisagée comme patrimoine transmissible et comme parc immobilier. Valeur et usage. Elle est lieu de travail, de repos et de rencontres : un espace organique qui accueille toujours l’activité et la vie quotidienne du méditerranéen. Elle est un facteur important de développement social et économique, et se nourrit de l’identité des peuples. Sa réhabilitation, quelquefois sa protection, sont essentielles pour maintenir vivantes richesse et diversité de nos paysages, de nos façons de vivre dans la continuité de l’espace et du temps.

 

du http://ghardaiatourisme.net/livres/

M'Zab leçon d'architecture

Le M'Zab, une leçon d'architecture

Icon 07

Au Sahara, mille ans d’une architecture exemplaire sans architecte ont inspiré une philosophie de la ville à André Ravéreau. Les 117 photographies de Manuelle Roche composent un véritable contrepoint au texte.

Au Sahara, mille ans d’une architecture exemplaire sans architecte ont inspiré une philosophie de la ville à André Ravéreau. Le progrès technique aujourd’hui, dans sa fuite en avant, ne permet plus aux architectes que d’être ses expérimentateurs. Dans ce périlleux exercice, et privés des certitudes anciennes, il nous faut donc redoubler de vigilance pour que l’architecture garde un sens. Une société, autrefois, a été poussée à choisir, en toute connaissance des prouesses techniques et des raffinements décoratifs d’alors, de partir des besoins élémentaires de l’homme, d’étudier les matériaux présents, le climat, et de construire sans ornements, dans la plus stricte et élémentaire logique. Il en est résulté… la grâce ! Cette démarche est un enseignement. "La beauté d’une forme vient des forces conciliées pour la produire. Au M’Zab, les formes concilient toutes les forces, sociales et techniques." Hassan Fathy "Effacez l’artifice, il ne reste que la reconstruction ! Ce qui frappe l’observateur, ici, c’est l’unité générale de caractère. Il n’y a pas deux gestes, que l’on construise le barrage, la mosquée, la maison… Les bâtisseurs ont réduit et épuré toutes les raisons d’influences ou de prestige et choisi des solutions égalitaires — pas de palais au M’Zab —, ils se sont trouvés confrontés aux seuls problèmes de défense et d’environnement." André Ravéreau Les 117 photographies de Manuelle Roche, en noir et en couleurs, comme les 27 figures, ne sont pas ici de simples illustrations. Elles courent en contrepoint du texte. ..

télécharger  PDF

 

 

Mozabite Francais

dectionair

قاموس فرنسي مزابي

PDF

 

Dictionnaire


Mozabite - Francais

Ahmed NOUH-MEFNOUNE
Brahim ABDESSALAM

MZAB VIE FEMININE

c 7

LA VIE FEMININE AU MZAB ÉTUDE DE SOCIOLOGIE MUSULMANE 

Amélie Marie  GOICHON

PRÉFACE DE WILLIAM MARÇAIS 

القيادية ماما ن سليمان أفردت لها الكاتبة البلجيكية إيميلي ماري غواشون كتاب الحياة الانثوية (النسويةفي مژاب، حيث استطاعت أن تنقل لنا كثيرا من الحقائق التي تساعدنا على استعادة المشهد النسوي في تلك الحقبة التاريخية من وادي مزاب، كما استطاعت أن ترسم لنا صورة أكثر وضوحا عن الشخصية القوية القياديّة لـ "ماما ن سليمان"؛ العالمة، الورعة، وهي شهادة تاريخيّة من شخصيّة أجنبيّة عاصرت وعايشت "ماما ن سليمان" مما يضفي على المؤلّف قيمة تاريخية وسيولوجية نادرة. كما أن هذه النسخة صدرت في شهر نوفمبر من سنة 2019 لدار النشر نزهة الألباب، وترجمته من الفرنسية إلى العربية الأستاذة الباحثة: سامية نور الدين شلاط، وهي متوفرة في المكتبات.

رابط تحميلالكتاب  Pdf

 الجزء الأول 

 الجزء الثاني

رابط تحميل الكتاب  Text

 الجزء الأول 

 الجزء الثاني

 

c 7قيمة تاريخيّة وسوسيولوجيّة نادرة

بقلم زينب نورالدين شلاّط

كتابٌ لطالما كان حبيس رفوف المكتبات التاريخيّة القديمة بلغته الفرنسيّة التي كُتب بها، وبعضًا من المكتبات الجامعيّة، كان محطّ اهتمام الباحثين والمهتمّين بالتراث والثقافة المزابيّة وربما يتعدى ذلك إلى ذكره أحيانًا في بعض المحطات والمواقف في منطقة مزاب.

هاهو اليوم يتجاوز تلك الحدود.. من مجرّد تداوله كعنوان فقط:

(LA VIE FéMININE AU MZAB 1927)

للمستشرقة الفرنسية "أميلي ماري ڨواشون" إلى كتاب يرى النّور بعدما وقع بين يديّ الباحثة السوسيولوجيّة "سامية نورالدين شلاّط"، الذي عملت على ترجمته أخيرًا إلى لغة حيث يستطيع قراءتها الباحث وكل من له فضول الإطلاع والاهتمام بالحياة النسويّة في مزاب في القرن المنصرم 1927م، وهو ما اعتبرته تحديًّا وتجربةً فريدةً من نوعها، كونها أول مترجمة تنتمي إلى المجتمع النّسوي المزابي.

صدر كتاب

(LA VIE FéMININE AU MZAB)

سنة 1927م، ليترجم بعد 92 سنة إلى اللغة العربية من قِبل المترجمة الباحثة 'سامية نورالدين شلاّط' في أكتوبر 2019م، دراسة وتحقيق: د.صالح محمّد الشيخ صالح، الصادر عن دار نزهة الألباب للنشر والتوزيع غرداية.

في أول لقاء بصري بالكتاب تجذبنا تلك المئذنة التي تحيط بها بيوت بسيطة ذات طابع عمراني ترابي اللون، إذ تجعلنا لأول وهلة ندرك أنّنا بصدد قراءة مؤلّف يتضمّن محتوى حول غرداية ومزاب والمزابيّين قطعًا !! وهو ما قد يلقى استحسانًا لدى الكثيرين، ولكن ليس هناك ما يميّزه عن غيره بل سار على منوال المؤلفات التاريخية التي اختارت المئذنة غلافًا لها.

جاء الكتاب في 359 صفحة، مقسمة إلى عشرة فصول:

 

1نظيمات المجتمع المزابي وتشريعاته العائلية:

*جاء كمقدمة تمهيدية لباقي الفصول، لدراسة حياة المرأة في مزاب (الإطار العام) ومن أجل الإجابة عن الإشكالية المطروحة: ماهي الظروف التي دفعت هذا المجتمع العنيد والمتحمّس إلى العيش وسط هذه الربوع الخالية؟ كيف تمّ تنظيمها؟ وماهي القوانين التي تحكم مجتمعهم؟

*استعرضت من خلاله: بدايات ظهور بني مزاب، اعتقاداتهم، حكمهم....

 

2الميلاد:

*بدءًا بلحظة الولادة يليه اليوم السابع واليوم الأربعين، والعديد من التفاصيل (العادات، التسمية، الملبس، المأكل)....

*بيّنت من خلاله المكانة المميّزة التي يحضى بها المولود المزابي التي قد تبدو غريبة نوعًا ما لمجتمعات بعيدة كل البعد عن عاداتها وتقاليدها..

 

3الطفولة:

*كشفت ڨواشون الغطاء عن المعناة الصحية التي يتعرّض لها الأطفال آنذاك.. مسكنًا، ملبسًا، تغذيةً، قائلةً: "في أعوام الطفولة الأولى تكون الظّروف المادية سيئة إلى حدٍّ ما" مع اختلاف طفيف بين الفقراء والأغنياء.

*وبالرغم من ذلك لم يغفل سكان المنطقة المجوهرات التي تتزيّن بها أطفالهم، إذ يزعمون أنّ لها دور يُمارس في وقت مبكر من عمر الطّفل ويبقى على حاله (خلخال، تِيمْشَرَّفْتْ، لَخْمُوسْ، تَابْزِيمْتْ..) والكثير من المعتقدات حولها.

*الإشارة إلى احتفاليّة الختان (تِيرَا) وما يتعلّق بها من: تحضيرات، إِيزَلْوَانْ (الأهازيج)...

*تعليمهم القيم والعادات الأخلاقية الحسنة وحسن التصرّف، خاصة للبنت في طفولة مبكرة.

*التطرق إلى تعليم المرأة في مزاب.

*الفرق بين الصيام الأول للفتاة والفتى.

*استعراض أهمّ ألعاب الفتيات وكذا المشتركة مع الفتيان على السواء، إذ كل منها لها موسمها، معدّاتها وطريقتها الخاصة، منها: الغميضة، تِيشَعْبِينْ، سِيقْ، تَاحْجُورْتْ، تَاشُورْتْ، تِيلْغَمْتْ، تِيدَّارْ، تَاكْلاَ، مُوشْ اوَّزْغَارْ... مرفقة إيّاها بكلمات وأغاني.

 

4الزواج:

*إنّ ما يميز منطقة مزاب عن غيرها إلى يومنا هو قيمة المهر الموحّدة للأغنياء والفقراء التي تتغير من زمن إلى آخر مع المساعدات التي يقدمها الأهل والعشائر، باستثناء زواج القاصرات الذي كان مسموحًا به في تلك الفترة في معظم بلاد المغرب العربي دون مزاب.

*المحافظة على الكثير من عادات وتقاليد الزفاف والعروس وتغيير بعضها والتخلي عن البعض الآخر.

 

5النساء الشابات:

*من الفصول التي أولت لها المستشرقة اهتمامًا كبيرًا كونه حلقة وصل بين الطفولة والشيخوخة ومحور مؤلفها.

*الطبخ لديهنّ بسيط جدًّا لبساطة المطبخ في مزاب بكل ما يحمله من مكونات وأشياء على عكس ما يتعلق بغزل الصوف والنسج وصناعة الألبسة، التي تبيّن وتثبت النساء الشابات المزابيات من خلاله حنّة أيديهنّ (مهارتهنّ) مثلما يُقال.

*استعراض المجوهرات وأدوات الزينة ومسمياتها التي استلهمتها من البيئة المحيطة بها.

 

6أحلام الأمومة:

*هي أحلام لطالما جسدتها المرأة المزابيّة في أهازيجها وهي: تطبخ، تنسج، تلاعب صغيرها، تلبسه ثيابه، تمشط شعره، تهدئه لينام (أَسْرَارَا)...بالإضافة إلى تحضيرات الولادة وماقبلها.

 

7الأفراح والأقراح:

*هي جزء لا يتجزأ من الحياة النسويّة في مزاب، تمثّلت أفراحها في: الولادة، عودة الزوج من السفر أو الابن الشاب الناجح في تجارته الشمالية لقضاء بعض الوقت بين أهله، رأس السنة الهجرية، عاشوراء، العيدين، المولد النبوي الشريف، الختان...

*أمّا أقراحها تمثّلت آنذاك في الأمراض ووصفات علاجها البسيطة المسماة بالطب البديل، الطلاق، الأرملة...

 

8الدّين:

*كان لابدّ لڨواشون أن تخصص فصلاً كاملاً للحديث عن الدّين، كيف لا وهو ما تراه سببًا في تلك الحياة التقية الورعة هناك، معتبرةً إيّاه واجبًا واِلتزَامًا تارةً، سيطرةً وهيمنةً على الحياة النسويّة تارةً أخرى.

 

9مغسلات الموتى يحاربن العادات البربريّة:

*إذ كان لهنّ دور كبير في عهد العادات البربرية وذلك من خلال تنفيذ قرار الإصلاح النّسوي الذي اتخذته "العزّابة" و"ماما ن سليمان" الأولى التي تتمتّع بسمعة كونها القلب المكرّس لدين الإسلام عندهم. فكان لابدّ من إفراد فصل كامل للحديث حول ذلك.

 

10الشيخوخة والوفاة:

*آخر ما كُتب عن حياة المرأة المزابيّة: متوسط عمرها، كفنها، مراسم دفنها، جنازتها...

لتختتمها كلها بخلاصة لما تضمنه المؤلف من فصول عن الحياة النسويّة في مزاب، وتلحقه بملحق لأهم وصفات المطبخ المزابيّ وما كانت تؤدّيه من أهازيج (إِيزَلْوَانْ) في مختلف مناسباتها.

والأجمل ما يلفت انتباه القارئ في الأخير، صور نادرة ومسميات للمجوهرات التي كانت تتزيّن بها المرأة المزابيّة ليومنا هذا.

 

انتهت القراءة في الأخير بجملة من الملاحظات جاءت كالآتي:

بلوغ المستشرقة لهدفها من خلال تقديم صورة موضوعيّة واضحة عن المرأة المزابيّة ونمط معيشتها في بداية القرن العشرين وإن كانت ما تزال بحاجة إلى مزيدٍ من الدقة والاستقصاء، نظرًا لطبيعة الوسط النّسوي المحافظ غير المرحب بالغريب (غير المسلم خاصة) آنذاك، ممّا يصعب الوصول إلى المعلومة الصحيحة.

استعادة المشهد النّسوي في تلك الحقبة التاريخيّة من وادي مزاب، خاصة ما تعلّق ب "ماما ن سليمان"، تلك الشخصية القوية القيادية العالمة الورعة بشهادة من شخصية أجنبية عاصرتها وعايشتها.

اختفاء العديد من التقاليد والتفاصيل التي جاءت في المؤلف وتغيرها مع مرور الزمن، إذ لم تعد جزءًا من حياة المرأة المزابيّة في عصرنا.

كتابٌ ذو طابع قصصي مشوّق للقراءة أقرب منه إلى التأريخ.

شرح وتوضيح أكثر للعديد من الأمور التي كان لابدّ من إضافتها على حاشية الكتاب، دون الاكتفاء بما كتبته المستشرقة.

إعادة النّظر إلى ما كتب بالمزابيّة خاصة إيزَلْوَانْ، سواء بالحروف العربية أو اللاتينية وكتابتها بالطريقة المتعارف عليها في الأدب الأمازيغي.

الإطناب في الكلام واللّف والدّوران دون الوصول إلى المعنى أو الفكرة المقصودة أحيانًا.

لا يكاد يخلو مؤلفًا مترجمًا عن بعض النقائص، وهو ما ينمّ في هذا المؤلف الذي بين أيدينا عن التجربة الأولى للمترجمة، بحثًا وترجمةً في الموضوع وإنجازًا بصفة عامة.

 

c 7 مامة ن سليمان زعيمة وعالمة من عشيرة أولاد يونس بغرداية

باباز مامة بنت سليمان بن ابراهيم” - بَبَّاز: ينطق بالتفخيم-ولدت خلال سنة (1208هـ/1863م). أخرجها الله إلى الوجود في مدينة “غرداية”، وأسلم الباري روحها إليه (1350هـ/1931م). نشأت في جو عائلي مؤمن محافظ ومتفتِّح، وتربَّت تربية إسلامية رفيعة شأن اهتمام العائلات الإباضية المتشبِّثة بإيمانها وعقيدتها وعاداتها وتقاليدها الإسلامية الصحيحة. تعلَّمت القراءة والكتابة بإتقان.

حفظت نصف القرءان الكريم عن ظهر القلب، فهي شغوفة بتعلُّم دينها وسيرة الرسول صلى الله عليه وسلم وأمهات المؤمنين والمجاهدات المسلمات العفيفات الطاهرات وعلوم الشريعة ومبادئ اللغة العربية ونحوها وصرفها ومبادئ المذهب الإباضي وعقائده وفقهه. حفظت عقيدة التوحيد وحفظتها وعلمتها.

تأثرت بالمؤلفات الإباضية فدرستها فكانت لها نبراسا تستضيء بها وتنوِّر غيرها في المجامع والحلقات.. فصيحة باللسان العربي المبين واللهجة البربرية والكتابة بها، شيوخها كثيرون منهم: الشيخ “الحاج بابكر مسعود القاضي”، والشيخ “بهون بن موسى” والشيخ “باحماني المليكي” والشيخ “أحمد دادي واعمر” وعن زوجها الشيخ “يعقوب الغرناوت” وابنها “الحاج بكير بن عمر موسى واعلي

 أخذت مبادئ الفقه واللغة عند الحاج بحماني المليكي، وعند بوهون أوموسى، ، أكملت دراستها على يد زوجها الأوَّل يعقوب عرنوث، وكانت تعتمد على مؤلَّفات القطب امحمَّد ابن يوسف اطفيش في الإفتاء.

ومن نشاطاتها العلمية تنظيمها لدروس أسبوعية، وأحياناً تنظِّم درسا إلى ثلاثة في الأسبوع، تفسِّر فيها أحكام الدين ومعاني القرآن الكريم باللغة الميزابية للنساء.

ولها مراسلات عديدة مع الشيوخ العلماء.

c 7يقول عنها الشيخ أبو اليقظان في كتابه «فذات الإباضيات»: «قمر تدور حول فلكه نجوم ثواقب في سماء غرداية، مصدر العلم والنور والمعرفة... قلعة الأمر والنهي، رهيبة ترتعد منها فرائس العصاة والفسَّاق».وقد اعتبرها صاحب كتاب ثورات النساء في الإسلام: واحدة من اثنتي عشرة امرأة اشتهرن بمواقف بطولية في العالم

اهتمت بمناصرة مبدأ الأمر بالمعروف والنهي عن المنكر أينما حلَّت وارتحلت، وتطبيق مبدأ الولاية والبراءة دون خوف أو وجل ولا تخاف في الله لومة لائم، اهتمت بإصلاح ذات البين، يستشيرها “العزاية” والأعيان ويحاورونها في المسائل الدينية والاجتماعية والثقافية من وراء حجاب، لها أعوان من النساء في غرداية وقرى الوادي يسترشدن بها ويطبقن تعاليمها ويحاربن الفساد والجمود، انتهجت طريقة الكفاح السلمي ضد الاستعمار الفرنسي لما غزا ميزاب بجيوشه (1882) ومقاطعة المنتوجات الفرنسية وتشجيع الصوف ونسج الملابس الصوفية فكانت أسبق من “غاندي” في الكفاح السلبي.

فجهادها في الحقل الاجتماعي والسياسي و الاقتصادي ثري ومتنوع، لم تبخل بما لديها لخدمة الإسلام والمجتمع دفاعا عنهما يتفان وإخلاص، وبكل ما أوتيت من قوة، مستغلة مواهبها وعلمها وأوقاتها من أجل ذلك. متفانية في تعليم المجتمع النسوي وتوعيته وترشيده متحمسة لتبصيره وتثقيفه مخلصة في توجيهه، فتحت منزلها كمدرسة لتعليم القرآن الكريم وأحاديث

 تولَّت رئاسة عزابيات غرداية بعد مامة بنت بلحاج سنة 1905م، وترأَّست مؤتمراً كبيراً من مؤتمرات «لا إله إلاَّ الله». وهو مؤتمر دعويٌّ لنساء بميزاب يعقد سنويا.

قادت مواجهة اقتصادية ضدَّ المستعمر الفرنسي في المنطقة، فحرَّمت على النساء اقتناء بضائعه، وحرَّمت حتَّى الحديث بلغته.

وكانت قراراتها تأخذ صفة القانون، وتطبَّق في جميع قرى وادي ميزاب، خاصَّة القرارات التي تصدرها في المؤتمر.

ماما بنت سليمان تنعزامت نوغلان



المصادر:

أبو اليقظان: فذَّات الإباضيات (مخ) 23

أبو اليقظان: ملحق السير مخ

فخار حمو: رسالة فيها تراجم مشاهير النساء بغرداية (مخ) 2

جوردون بيرون:ثورات النساء في الإسلام

علي معمر: الإباضية في موكب التاريخ، ح4/584

الحاج سعيد: تاريخ بني مزاب، 177

أعوشت وكروم: مسلمات، 100.

راس النعامة عمر: نبذة من حياة مامة بنت سليمان، (مخ)، كلُّه.

العزابة ودورهم في المجتمع الإباضي بمزاب للأستاذ: صالح بن عمر اسماوي صفحات: 488-489

Goichon: La vie feminine au MZAB, 1/221-237 , 2/244-258.

Sociologie de l'Algérie De Pierre Bourdieu

Sociologie de l'Algérie De Pierre Bourdieu 

Icon 07

RÉSUMÉ

Présente les différents groupes ou "aires culturelles" de la société algérienne, les Kabyles, les Chaouïa, les Mozabites et les arabophones. Met en lumière ce qui les rassemble et ce qui les sépare. Reprise d'un des premiers ouvrages publiés de Pierre Bourdieu (1958).

كتاب Sociologie de l'Algérie للأستاذ بورديو حول الجزائر وخصص للمزاب فصلا كاملا.

رابط تحميل الكتاب من موقع www.4shared.com

رابط تحميل الكتاب من موقع www.mediafire.com

Sociologie et Histoire

Sociologie et Histoire

Icon 07

Aicha Daddi Addoun- Sociologie et Histoire

Extrait

Une femme sage

A ma treizième année, maman me dit un jour que mon père ne voulait plus que j’aille à l’école, que toute ma famille était contre mon éducation secondaire, que je savais lire et écrire c’était suffisant. Donc je devais porter le voile, et n’avoir plus de contact extérieur, qu’on allait très certainement me marier. Mais voilà savoir lire, c’est allumer une lampe dans l’esprit, relâcher l’âme de sa prison, ouvrir une porte sur l’univers. Très ferme dans la foi religieuse, je saurai convaincre les septiques qu’on peut garder le coran comme règle de morale sans se dérober à la vie de son temps. Donc je m’étais décidée a préparer un diplôme d’infirmière ;

En entrant pour la première fois au Royal Collège des sage-femmes, j’avais eu le sentiment de commencer une aventure héroïque, sure d’être marquée par un signe, je me sentais digne de cette expérience médicale, qui au terme de mes études me permettrait d’être libre, et de libérer d’autres femmes.

Déjà huit heures, « il faudrait que je parte à l’hôpital », me dis-je, et pour cela traverser la ville. Juste après avoir dépassé notre maison, un homme entre deux ages, qui me connaissait étant enfant me dit :

« Tu es la fille de Hadj Mohamed, la sage-femme, tu te plairas ici chez toi », l’accueil était cordial.

J’avançais très droite, regardant devant moi, sans m’occuper de ce qui pouvait se passer à ma droite ou à ma gauche. Une porte est ouverte, mais il faudra les forcer l’une après l’autre ; pour l’instant des visages gênés, des bouches serres, des fronts anxieux, des attitudes retenus. Il va falloir tous leur apprendre, pourrais-je réussir du même coup, à ouvrir le cœur des gents.

Mon cœur va et vient d’un bout à l’autre de ma poitrine, comme une navette de tisserand, il tisse le temps que je dois passer au Mzab. Dieu merci je crois être capable de trouver en moi des sources de bonheur, car après tout ce sont les miens, je pourrais me faire adopter par eux, pourquoi pas ? Puisque moi qui ai suivi une destinée toute différente, qui ai choisi un mode de vie révolutionnaire pour eux je les comprends.

Qu’est ce que l’indépendance ? C’est d’avoir maintenant une conscience Algérienne de prendre de courageux efforts, de prendre en main sa propre destinée et a entrer de plains pieds dans la réalité aujourd’hui sans rien renier de ses vertus traditionnelles.

« On peut enlever un enfant du Mzab, mais pas ôter le Mzab d’un enfant ».

Aicha Daddi Addoun- Sociologie et Histoire des Algériens Ibadites.

الحياة الاجتماعية للمرأة المزابية للكاتبة عائشة دادي عدون 

في السبعينيات من القرن الماضي، صدر لكاتبة مزابية كتابا عن: الحياة الاجتماعية للمرأة المزابية، إنَّها الأستاذة: عائشة دادي عدُّون.

Tumẓabt T-tfransist

dectionair

AǦRAW N YIWALEN

Tumẓabt T-tfransist

J. Delheure

- Lexique Français-Tumẓabt.

- Racines de mots.

- Exemples de textes en mozabite et leurs signification en français.

- Existe en version papier et PDF téléchargeable.

Édition : 1984

- Plus de 340 pages.

vocabulaire commun Kabyle et Mozabite

 

c 7Le vocabulaire berbère commun Au Kabyle et au Mozabite

De Abdallah Nouh

 Résumé

La langue berbère est un ensemble de dialectes et parlers régionaux, unis par un important fond lexical commun avec des structures grammaticales identiques. C’est le cas du kabyle (dialecte du nord algérien) et du mozabite (dialecte du nord du Sahara algérien), entre lesquels l’existence d’un grand nombre de mots berbères communs est à souligner.

A partir d’une étude lexicale comparative sur un corpus de 880 mots berbères communs issus de 724 racines ; nous avons essayé d’identifier la proportion du vocabulaire berbère commun au kabyle et au mozabite ; d’étudier ses variations de forme et de sens, et de mettre en exergue la répartition de ce vocabulaire en champs lexicaux.

L’objectif visé est, d’une part, de permettre une meilleure compréhension des mécanismes et des règles qui régissent ces variations vocaliques, consonantiques et lexicales, et d’ouvrir ainsi la possibilité d’intercompréhension entre les locuteurs des deux dialectes grâce au processus de conversion. Et, d’autre part, de mesurer le degré de convergence, sur le plan lexical, entre deux dialectes berbères parlés par deux communautés éloignés géographiquement, et différentes dans leur mode de vie. (L'auteur).

 

UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI, TIZI OUZOU

FACULTE DES LETTRES ET DES SCIENCES HUMAINES

DEPARTEMENT DE LANGUE ET CULTURE AMAZIGHES

Mémoire de magistère

Spécialité : Langue et culture amazighes

Option : Linguistique amazighe

Jury composé de :

M. YAHIATENE Mohamed, M.C, UMMTO, President

M. HADDADOU Mohand Akli, M.C, UMMTO, Rapporteur

Mme. AHMED ZAID Malika, M.C, UMMTO, Examinatrice

M.CHEMAKH Said, Docteur, UMMTO, Examinateur.

 

NOUH Abdallah est né en 1964 à Ben-izguene (M’zab), il obtient successivement les titres, de : licence en droit, en 1988 ; magister en droit public, en 1995 ; magister en langue et culture amazighe, en 2008. En 2010, il obtient sa thèse de Doctorat en droit public. Actuellement, M. Abdallah NOUH enseigne le droit public à l’Université Mouloud Mammeri (Tizi-Ouzou). Il y assure également des cours sur le berbère mozabite depuis 1993. Il a publié de nombreux articles sur la langue berbère.